La culture au Luxembourg et la sculpture

La culture du Luxembourg est indéniablement marquée par son trilinguisme, et c’est certainement l’explication de son exceptionnelle ouverture sur le monde et de sa production étonnamment variée. La vie culturelle luxembourgeoise revêt une grande importance, si l’on se fie aux nombreuses infrastructures culturelles de qualité que regroupe le Luxembourg.

Concernant l’art luxembourgeois à proprement parler, bien que l’on trouve au Luxembourg des traces d’art datant des Romains, ce n’est qu’à compter du 19ème siècle qu’on est en mesure d’attribuer des œuvres à des auteurs clairement identifiés comme d’origine luxembourgeoise.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Luxembourg affiche clairement une culture proche de ses habitants, et la sculpture n’y échappe pas. Les arts visuels occupent régulièrement les lieux publics, tant par le biais d’expositions temporaires que l’introduction d’œuvres permanentes dans le paysage urbain.

Le Plateau de Kirchberg, à l’origine un territoire agricole, abrite aujourd’hui un programme d’art dans l’espace public compris dans le concept urbanistique Fonds d’Urbanisation et d’Aménagement du Plateau de Kirchberg créé par l’État. Ce quartier moderne compte une vingtaine d’œuvres d’art/ de monuments ?, dont la première fut la construction d’un ouvrage d’art métallique surnommé « pont rouge » enjambant la vallée de l’Alzette afin de relier le Plateau au centre-ville.

La ville de Luxembourg organise régulièrement des expositions thématiques. Design City en 2010 et 2012 a fait la part belle au design dans l’espace public. Luxembourg et Trèves ont accueilli en 2013 la plus grande exposition dans l’espace public au monde, Elephant Parade, composée de pas moins de 95 statues d’éléphants.

Mais si la ville de Luxembourg affiche un réel dynamisme en termes d’évènements culturels, le Sud et le Nord du pays ne sont pas en reste. Sentiers Rouges est un programme annuel de promenades organisées dans la Grande Région le long d’installations et de sculptures en pleine nature. Bisdorf et Lultzhausen possèdent leurs propres expositions permanentes de sculptures en plein air, et Wiltz dispose d’un « jardin d’art » aménagé et entretenu par des personnes handicapées, des chômeurs et des artistes.