Les matériaux modernes utilisés en sculpture

Jusqu’au 20ème siècle, la sculpture est restée très conventionnelle et se limitait à l’utilisation du marbre, du bronze, du bois, du verre et de l’or. Les techniques étaient également très académiques, se limitant à la taille directe au burin et au marteau, au moulage et au bas-relief.

La sculpture moderne ouvre la voie à l’utilisation de nouvelles matières premières : les plastiques, les cartons, les tissus, les végétaux, la glace, le sel, le sable, les cristaux liquides, le papier mâché, les matériaux du rebus et autres matériaux périssables. L’utilisation du chocolat est très tendance et la cuisine, notamment la pâtisserie, invite de plus en plus la sculpture dans les assiettes.

Certains sculpteurs contemporains ont associé des matériaux traditionnels aux dernières technologies, portant la sculpture vers des recherches nouvelles. Damien Hirst s’est rendu célèbre dans le monde entier avec sa série d’œuvres Natural History constituée d’animaux entiers ou découpés, conservés dans des vitrines remplies de formol. Il est également l’auteur d’un crâne humain du 18ème siècle incrusté de diamants, l’œuvre qui a été vendue la plus chère au monde.

La JuThe Junk sculpturenk sculpture fait appel aux matériaux industriels ou non, mis aux rebus ou recyclés comme les compressions de César ou les installations mécaniques éphémères de Jean Tinguely. Andy Warhol a également créé des œuvres avec des objets empruntés à la vie courante comme des bouteilles de Coca-Cola.

Le land art, quant à lui, considère que c’est le paysage qui constitue le matériau artistique. Cette nouvelle tendance place la sculpture dans un espace sans limites géographiques ni temporelles : les œuvres de grandes dimensions sont réalisées in-situ dans les décharges industrielles, les déserts, les canyons, les lacs et sont soumises aux éléments et à l’érosion naturelle. Elles sont par conséquent, très éphémères.

Quels matériaux seront utilisés demain ? Joan Miró, un des principaux représentants du mouvement surréaliste, allait même jusqu’à affirmer qu’à l’avenir, on sculpterait en utilisant des gaz comme matériau.