Les sculptures célèbres de Sardelli

Sergio Sardelli expose régulièrement ses pièces dans les différentes galeries du Luxembourg. Ses œuvres en métal ont une touche particulière qui rappelle l’industrie métallurgique, symbole de la région des Terres Rouges qui a bercé l’enfance de l’artiste.

Une partie de son œuvre est constituée de pièces à l’aspect métallique, non vieilli, sans peinture ni inscription.

• L’une de ses pièces est une barre métallique posée dans le sens de la hauteur sur son socle. Il s’agit en fait d’une sorte de cylindre aux lignes épurées, avec une épaisseur plus importante à la base et dans la partie supérieure, la partie du milieu étant plus mince.

• Il a réalisé également une œuvre en métal ressemblant à une coupe de pneumatique. De par ses proportions et ses rainures, cette œuvre rappelle la découpe d’un pneu ce qui n’est pas sans donner une certaine dynamique à l’œuvre, impression de mouvement accentué par l’aspect légèrement torsadé de la pièce.

Les sculptures colorées caractérisent un autre aspect de l’œuvre de l’artiste.

• On retient évidemment la pièce métallique violette créée par Sergio Sardelli et qui n’est pas sans rappeler les casques des armures médiévales. L’originalité de cette œuvre repose en grande partie sur le choc des époques provoqué par le contraste entre la couleur moderne et le thème médiéval.

• D’autres œuvres caractéristiques de l’artiste sont des sortes de canettes géantes pliées, comme la canette verte unie ou la canette bicolore bleu pétrole et blanc, évoquant le recyclage des matériaux et la seconde vie donnée aux objets destinés aux rebus.

Enfin, on notera également les pièces métalliques cylindriques pliées et transformées en décoration murales par Sergio Sardelli.

• Pour la ccylindrical metal parts bentréation de cette catégorie d’œuvres, l’artiste semble utiliser des vieux couvercles de fûts métalliques. Il a souhaité conserver l’aspect d’origine intact, en métal brut, peint ou portant les inscriptions originelles.

• Ces pièces laissées telles quelles avec la rouille apparente sur les bords, ne sont pas sans évoquer le recyclage des matériaux et la renaissance de l’objet, ainsi que le choix délibéré de l’artiste de le détourner de son usage d’origine.