Les sculptures célèbres du Luxembourg

Le Luxembourg possède un patrimoine riche et varié, et la sculpture n’est pas en reste. Héritage historique, les nombreuses sculptures luxembourgeoises constituent une invitation à voyager dans le temps.

C’est sur la Place Guillaume II que fut dressée la statue équestre en bronze réalisée par Antonin Mercié et Victor Peter, rendant hommage au Roi-Grand-Duc Guillaume II d’Orange-Nassau. Vers la fin de son règne, en 1848, il donna au Grand-Duché une constitution des plus libérales pour l’époque. Sur le socle du monument figurent les armoiries de la maison d’Orange-Nassau, de la ville de Luxembourg mais également, des douze cantons du Grand-Duché.

Le monument DickThe Dicks-Lentzs-Lentz a été dressé en 1903 dans le square Jan Pallach en l’honneur des deux poètes luxembourgeois, auteurs de l’hymne national. L’œuvre représente un lion, animal héraldique des Luxembourgeois, et un forgeron, symbole de l’industrie sidérurgique.

Érigé en 1923 sur la Place de la Constitution, le Monument du Souvenir Gëlle Fra (femme dorée) est composé d’une sculpture symbolisant la victoire et d’un obélisque en pierre. Il rend hommage aux soldats luxembourgeois qui ont péri lors de la Première Guerre mondiale. Détruit par les nazis en 1940, il fut restauré en 1984 et retrouva son aspect d’origine. Ce monument symbolise la résistance et la liberté du peuple luxembourgeois.

Impossible d’évoquer les sculptures les plus célèbres du Luxembourg sans mentionner Lucien Wercollier, communément considéré comme l’un des plus grands sculpteurs de la seconde moitié du 20ème siècle. Un exemplaire de son œuvre Le Prisonnier politique figure au Centre culturel de rencontre Abbaye de Neumünster, qui n’est autre que les locaux convertis de l’ancienne prison où fut incarcéré l’artiste en 1942. La Vague, une autre de ses œuvres les plus célèbres, est un monument de marbre érigé au centre hospitalier neuropsychiatrique d’Ettelbruck.

Enfin, la liste serait incomplète si la statue de la Grande Duchesse Charlotte, œuvre du sculpteur parisien Jean Cardot, n’y figurait pas. Cette œuvre, érigée en hommage à la souveraine qui fut beaucoup vénérée par les Luxembourgeois, règne sur la Place Clairefontaine depuis 1990.